Modèlisation

 

Nous parlons plus à nos enfants lorsque nous ne disons rien….

Que veut dire cette drôle de phrase ?
Que nos enfants apprennent beaucoup plus de nous quand nous n’essayons pas de leur expliquer quoi et comment mais en nous observant.

Parfois, nous sommes agités à l’intérieur et nous demandons le calme à l’extérieur. Nos enfants le sentent et ont du mal à s’aligner car ils sentent que nous ne sommes pas congruents. Si nous avons besoin de calme, allons d’abord le chercher à l’intérieur, quitte à sortir 2mn sur le balcon pour respirer… puis nous pourrons amener le calme que nous souhaitons.

ModeleA

Connaissez-vous l’effet des neurones miroirs ? Il suffit de quelques millisecondes pour que nos émotions s’accordent à une personne qui est dans la pièce.

C’est pourquoi, les colères de nos enfants peuvent nous mettre en colère.

Mais si nous prenons conscience de cela, nous pouvons choisir d’être celui qui amène le calme plutôt que celui qui est submergé.

Toujours dans le domaine des comportements que nous modélisons, voici une réflexion par rapport à la culpabilité. Si, quand je pars travailler, je me sens coupable, j’enseigne à mes enfants à se sentir coupable. Ils m'écoutent, ils m’observent, ils me sentent. J’ai donc la responsabilité de faire des choix alignés à mes valeurs. Car les premiers à en ressentir cette dissonance sont mes enfants.

Je sais bien que c’est plus facile à dire qu’à faire mais notre terrain de croissance est là. Si chaque fois que je sens un malaise, une dissonance, une culpabilité, je prends conscience de ce qui se passe en moi, je peux saisir cette occasion pour grandir dans ces domaines*.

Si j’ai amené une valeur dans ma famille que je ne souhaitais pas, je peux arrêter, là tout de suite. Je peux me pardonner et commencer quelque chose de nouveau. Je n’ai pas besoin de me morfondre et de me culpabiliser. Je peux le reconnaître, demander pardon à mes enfants si je sens que c’est juste et la remplacer par ce que je souhaite sincèrement.

ModeleB

Nous prenons énormément de temps et d’emphase à enseigner les bons comportements et nous oublions parfois tout ce que nous modélisons. Bien que les règles soient importantes, c’est notre rapport aux règles que nos enfant observent et modélisent.

Voici quelques exemples personnels: j'ai parfois tendance à repousser un peu les limites du temps et à regarder une vidéo en plus que ce que je m'étais dit... eh bien mes enfants font pareil... ils sentent bien que je ne suis pas très alignée dans ce domaine et sentent la faille. Si je veux que ça change, je dois commencer par moi... examiner ce qui fait que j'agis comme ça, creuser un peu mes pensées à ce sujet mais je ne peux pas leur imposer de vivre quelque chose où je ne suis pas exemplaire... (c'est bien des fois ce qui est le plus énervant d'ailleurs ;-). Par contre, dans un autre domaine, je suis suprise de voir combien ma fille aime ranger, comme moi, sans que j'ai passé beaucoup de temps à lui enseigner comment ranger. 

Nous enseignons beaucoup plus à nos enfants lorsque nous ne disons rien. Soyons exemplaires ;-)

 

* Personnellement c’est le coaching qui m’a permis de travailler dans ces domaines. Je les avais identifiés mais ne savais pas comment aborder certains. Ma coach m’a permis de comprendre les croyances qui y étaient liées pour aligner ma vie à ce que je souhaitais. C’est aussi une des raison qui m’a poussée à me former en coaching, car j’ai pu expérimenter la puissance de cet accompagnement si simple mais si pertinent.